PSYchanalyse CORporelle

Vous êtes dans les « FAQ ». Je tente ici d’apporter ma réponse aux questions qui me sont fréquemment posées au sujet de la psychanalyse corporelle. N’hésitez pas à réagir ou à en poser d’autres. J’y répondrai avec plaisir. Pour cela, vous disposez d’un formulaire en bas de page.

Bonne lecture !

Qu’est-ce que la psychanalyse corporelle ?

C’est une technique fondée dans les années 1980 par Bernard Montaud, alors kinésithérapeute et ostéopathe. Elle se base sur le principe du lapsus corporel et permet de revivre les 4 traumatismes fondateurs de notre personnalité.

Nous avons tous 4 traumatismes ?psycor1

Nous avons sans doute chacun vécu un grand nombre de moments douloureux dans notre enfance, mais des centaines de milliers de séances de psychanalyse corporelle, menées sur plus de 30 ans dans les différents cabinets, tendent à confirmer la singularité de quatre d’entre eux. On peut en parler comme quatre sommets de douleur, éprouvés à la naissance, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence. Face à ces quatre situations insupportables pour notre psychisme, nous nous sommes retrouvés devant l’obligation de poser un choix définitif pour sauver notre raison. Ce choix nous a conditionnés dans une personnalité unique, avec ses propres modalités de souffrance et d’échec. C’est pourquoi la psychanalyse corporelle appelle ces quatre évènements « traumatismes fondateurs de la personnalité ».

Quel est le but de la psychanalyse corporelle ?

La psychanalyse corporelle permet de revivre précisément les quatre scènes traumatiques desquelles émanent tous nos comportements cycliques d’échec et de souffrance. Elle permet de les conscientiser jusqu’à atteindre le pardon sur notre propre imperfection et sur nos bourreaux de circonstances. Ce processus nous mène in fine à une réconciliation profonde avec nos parents et notre famille et nous ouvre à la faculté de vivre de manière plus consciente, plus aimante, et libre de notre passé.

Qui peut entreprendre sa psychanalyse corporelle ?

Toute personne adulte, en bonne santé psychique, désireuse de mieux se connaitre et de se mettre en paix avec son passé.

Comment fonctionne la psychanalyse corporelle ?

La psychanalyse corporelle fonctionne comme une enquête. Avec l’aide de notre corps qui ne ment pas, activé par le lapsus corporel, nous apprenons peu à peu à apprivoiser les 7 niveaux de revécu correspondant à 7 couches de mémoires de plus en plus profondes, jusqu’au coeur de la scène traumatique.

Cette enquête se mène sous forme de sessions de 3 à 5 jours, comportant en moyenne deux séances par jour.

Comment se déroulent les séances et les sessions ?

Une séance comporte une heure de revécu corporel en groupe, couché, yeux fermés, initiée par le principe du « lapsus corporel ».

Vient ensuite un temps de verbalisation, en cercle, où l’analysant rapporte à l’analyste ce qu’il a trouvé.

En fin de session, quel que soit le niveau atteint, l’analysant dresse un bilan écrit de son enquête en cours.

Il y a donc trois paliers de conscientisation :

  1. Séance corporelle,
  2. verbalisation,
  3. bilan écrit.

A quelle fréquence ont lieu les sessions ?

L’analysant s’inscrit aux sessions de son choix. Pour que le processus se révèle efficace, un rythme minimum de 4 à 6 sessions par an est conseillé.

Quand se termine une psychanalyse corporelle ?

La psychanalyse corporelle est bien balisée grâce aux 7 niveaux de séance et aux 4 traumatismes recherchés. Elle se termine le jour où l’analysant a atteint le 7e niveau de séance (revécu traumatique complet) pour chacun des 4 traumatismes.

Combien d’années dure en moyenne une psychanalyse corporelle ?

Nous ne sommes pas tous égaux par rapport au temps dont nous avons besoin pour arriver à la fin de notre psychanalyse corporelle. Cela dépend de notre engagement (un plus grand nombre de sessions par an accélère bien sûr le processus) et de nos résistances psychiques propres.

L’Institut Français de Psychanalyse Corporelle a toutefois procédé à une étude statistique des données de différents cabinets et constate qu’il faut actuellement, en moyenne, 22 sessions de 5 jours pour clôturer sa psychanalyse.

A raison de 4 sessions par an, cela fait donc 5 ans et demi.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    J’ai lu votre article sur la psychanalyse corporelle avec un grand intérêt.
    Beaucoup de questions me viennent à l’esprit:
    Que veut dire « être en bonne santé psychique »?
    N’y a-t-il pas une contradiction entre la bonne santé psychique (condition demandée) et les 4 traumatismes? Les 4 traumatismes ne peuvent-ils pas conduire à une « mauvaise » santé psychique?
    Y a-t-il un âge limite?
    Que coûte cette psychanalyse corporelle?
    Merci pour votre attention,
    Brigitte Laurent

    1. Bonjour Brigitte,
      Ce ne sont que de bonnes questions !
      Etre en bonne santé psychique est sans doute une notion assez floue, je le concède. Si j’ai écrit ces mots, c’est pour bien faire sentir que la psychanalyse corporelle n’est pas une thérapie, au sens où elle ne s’adresse pas à des « malades » souhaitant guérir. Je préfère réorienter les personnes qui viendraient dans mon cabinet avec cette intention.
      Il s’agit plutôt ici d’une méthode s’adressant à des personnes bien portantes souhaitant se mettre en paix avec leur passé et découvrir les coulisses de leur personnalité dans le cadre d’un « développement personnel », selon l’expression consacrée.
      Au cours d’un entretien préliminaire, je tente de sentir si l’aspirant au travail se trouve bien dans cette position, simplement pour éviter autant que possible tout malentendu, et donc perte de temps. J’espère avoir répondu.

      Les traumatismes que nous cherchons en psychanalyse corporelle sont les 4 traumatismes constructeurs de la personnalité. Dans l’enfance, les mécanismes subconscients qui en découlent nous ont permis une bonne adaptation « automatique » au monde. Ces traumatismes-là ne créent donc aucun déséquilibre psychique, bien au contraire. Ils nous maintiennent simplement, une fois adultes, dans les limites bien étroites des conditionnements appris. C’est dans le but de retrouver une vie plus grande et plus libre que nous pouvons chercher à nous mettre en paix avec eux.

      Il n’y a pas d’âge limite. Il est toujours temps de chercher ces réponses précieuses. Ce n’est que l’envie profonde qui nous donne la force d’y aller. L’âge n’est certainement pas un frein.

      Mes sessions de trois jours sont généralement au prix de 320€ et celles de cinq jours au prix de 520€.

      Merci pour ces questions !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*